Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

1lampad.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 17182403
Géobiologie, radiesthésie, feng-shui

• • • • • • • • • • • • • • • • •
A L'OCCIDENTALE

Mais on peut aussi pratiquer le feng-shui d'une façon plus concrète : 

Présentation du feng-shui à l'occidentale par Luc Antoine, architecte à Montpellier, consultant et formateur, auteur de "La Maison-miroir, le feng-shui à l'occidentale" aux éditions de Mortagne :

"L'orsqu'il intervient pour une expertise ou une mission de construction (ou de transformation), le but du consultant en feng-shui est de répondre aux besoins et désirs profonds des habitant : faire en sorte que leur futur lieu de vie réponde le mieux possible à ce qu'ils sont. C'est cette adéquation entre eux et leur maison qui va générer leur bien-être. Elle passe par un dialogue important et repose sur la prise en compte des points de vue de l'énergie et de la polarité.

L'énergie dont nous parlons est celle de la Terre principalement : elle se prolonge dans les constructions et, par là, influence l'énergie des occupants, en bien ou moins bien. Équilibrer l'énergie dans la maison consiste donc à modérer ou améliorer sa circulation : ni trop ni trop peu, ni stagnation, ni fuite.

Équilbrer la polarité s'attache aux contraires qui se manifestent dans la maison par des couples très perceptibles : vertical et horizontal, ouverture et fermeture, intérieur et extérieur, sol et ciel, ombres et lumières, etc. On évitera tout excès, à la recherche de la douceur et de l'harmonie.

La première étape d'une consultation en feng-shui consiste donc à identifier les souhaits profonds des habitants, en les invitant à discerner ceux qui leur appartiennent vraiment de ceux qui proviennent d'influences comme la mode, la famille, le voisinage, les amis. Il réalisera aussi un diagnostic du lieu de vie actuel, en décèlera les déséquilibres pour mieux les contrer dans le futur lieu de vie. Ainsi, lorsque quelqu'un manifeste des manques - chacun à sa mesure - de lumière, de silence, d'espace ou autre, les changements préconisés en tiendront compte et viseront à un rééquilibrage global.

L'identification des potentiels est une autre étape, qui permet d'identifier les atouts du lieu, parfois à l'état de germes seulement, et que le consultant en feng-shui valorisera par la suite. Des choses aussi pragmatiques que de faire tomber une cloison quand le besoin de perspective représente un souhait majeur, ou bien, au contraire, de créer des niches dans une pièce basse, quand il s'agit d'un besoin d'intimité. On peut ainsi identifier des potentiels existant qui répondent aux besoins de protection, d'enracinement ou d'élévation tout comme au désir de couleurs, de lumière, de nature, etc.

La même démarche sera appliquée pour le choix d'un terrain et de ses aménagements. Si, par exemple, un besoin de verticalité a été identifié au cours du dialogue avec les futurs habitants ou bien au cours du diagnostic de leur lieu de vie actuel, on pourra intervenir pour un remodelage du relief ainsi que par des plantations (ou des pierres) et on en tiendra compte, bien sûr, dans les volumes de la construction.

Ensuite, le cas échéant, vient la conception de la maison elle-même. En fonction de ce qui vient d'être expliqué, il est maintenant possible de faire des propositions concernant le volume général de la construction, son implantation et son orientation. Comme dans le cas d'une rééquilibrage d'habitation existante, il s'agit toujours de répondre aux souhaits profonds des occupants. À un besoin d'ouverture, d'espace, de vue, répondra un volume et des pièces à vivre ouvrant vers la pente du terrain. Un besoin  de verticalité orientera vers une maison à étage, un désir de protection conduira peut-être à adosser la maison à un talus. Cette étude est affinée en prenant parti des éléments visibles du terrain comme une différence de relief, des tracés naturels, la présence de végétation, etc.

Le conseil en feng shui porte évidemment sur l'organisatioin intérieure de la maison. Il sera attentif à la répartition, l'affectation et la forme des différentes pièces. Si, par exemple, un besoin de structuration a été montré, la préférence ira à des espaces bien définis et relativement distincts. De même concernant les espaces de circulation, la présence éventuelle d'un espace central rayonnant, la relation entre l'intérieur et l'extérieur, l'implantation harmonieuse des escaliers, portes et fenêtres, etc. Si un désir d'intimité a été identifié, on positionnera, par exemple, l'entrée en retrait par rapport à la rue et on veillera à séparer la partie privative du jardin, etc. Si un rêve de nature s'exprime, on soignera les vues vers l'extérieur, la décoration naturelle, on décidera d'une serre ou d'un patio. Plus subtil l'emploi de certaines matières favorisant l'enracinement ou la légèreté, ou bien de certaines couleurs stimulantes ou reposantes, selon les nécessités de la vie quotidienne. Ceci sans oublier les choix d'implantation du mobilier, des éclairages, et même l'aménagement détaillé du jardin, qui contriburont à leur manière à l'équilibrage des polarités et des énergies.

Des aspects psychologiques peuvent aussi être pris en compte et la réalisation de la maison tentera de répondre aux aspirations les plus générales de la personne. À la recherche d'harmonie, il pourra être proposé une maison en bois aux personnes bien enracinées ou un peu trop attachées au matériel, tandis qu'une maison en briques ou en pierre aidera les personnes trop légères à s'ancrer.

Toutes ces propositions sont généralement complétées par le point de vue bioclimatique, générateur de confort et d'économies. L'exposition au soleil, ses apports caloriques gratuits, sa lumière, demeurent un atout qui sera mis en valeur.

Enfin, le consultant en feng-shui, rejoignant parfois la géobiologie, se souciera aussi des influences des divers types de rayonnements ainsi que des champs électriques ou électromagnétiques dus aux appareils domestiques et au passage des fils de l'installation. Il s'intéressera bien souvent aux influences des réseaux terrestres subtils ainsi qu'à une exploration énergétique du sous-sol.

Ce long processus d'accouchement, qui donnera naissance à une maison équilibrée, demande aux futurs habitants (et aussi à l'architecte feng shui) de se questionner sans cesse. D'abord pour contacter leurs besoins profonds et, ensuite, pour rester fidèles, de la conception à la réalisation, aux orientations qui auront été mises en lumière. Cette implication, cette vigilance et cette conscience sont seules garantes du bien-être à venir."

 

• • • • • • • • • • • • • • • • •
ARTICLES EN RELATION :
- L'implantation
- Finitions, décoration
• • • • • • • • • • • • • • • • • 

 

 

 



 
Advertisement
Top