Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

1chantstmatre.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 19003390
WC et toilettes sèches

• • • • • • • • • • • • • • • • • •
LA SÉPARATION DE L'URINE

Pour améliorer l'efficacité du compostage des selles et pour diminuer leur volume, il peut-être intéressant de mettre en place une séparation de l'urine. La nature elle-même a inventé cette séparation des excréments et tous les mammifères sont pourvus de deux évacuations au derrière. Normalement, aucun animal ne défèque et n'urine au même endroit puisqu'en effet ces déjections ne vont pas ensemble. Séparées, elles ne provoquent pas d'odeur. Ensemble, on sait que ça pue l'ammoniac et l'hydrogène sulfuré. Réalisons bien que les humains sont les seuls à mélanger tout ça, en contradiction complète une fois de plus avec ce que la nature a prévu. En effet, l'urine a un pouvoir stérilisant, prouvé médicalement, qui va tuer une partie des bactéries nécessaires à la décomposition des selles.

Pour éviter cela, nombre de dispositifs peuvent être installés, le plus simple et le moins gênant étant un plan incliné filtrant au fond du réservoir avec son système de récupération de l'urine ou d'épandage souterrain. D'autres systèmes permettent cette séparation, comme des planches ou des entonnoirs placés où il faut.

Image
Photo Philippe Redois
 

L'urine est stérile et riche en azote. Diluée avec de l'eau dans une proportion de un pour cinq, elle convient parfaitement à l'arrosage. Mais on ne le fait pas à n'importe quel moment, c'est une affaire assez compliquée et il faut observer des recettes et méthodes précises. Le mieux est de se référer à de bons manuels pour connaître toutes les subtilités du traitement et du recyclage de nos excréments. L'association "Héol" (cliquez ici ) a édité un bon bouquin à ce sujet.

L'acidité de l'urine peut être compensée par son mélange avec les eaux de lavage qui sont souvent rendues basiques par le savon. Ainsi a été expérimenté un système d'épandage direct des urines et eaux grises mélangées qui, neutralisées les unes par les autres, sont conduites sous la pelouse du jardin par des drains et fournissent un arrosage constant. Pas bête, ça…

L'urine peut servir à plein de choses. Elle est l'un des plus anciens détergents connus, dégraissante et stérile. Antiseptiques et cicatrisants, ses composés sont encore employés en chimie de nos jours. Dans certaines tribus africaines, l'urine sert de contraceptif spermicide. Chez les Indiens d'Amérique du Sud, après une préparation savante qui récupère les alcaloïdes préalablement absorbés par l'un, on en fait un hallucinogène de recyclage pour l'autre. Jusqu'au dix-neuvième siècle, les jeunes filles occidentales urinaient dans leurs mains pour les rendre plus douces et le pipi de jeune garçon pouvait, paraît-il, effacer les taches de rousseur. Au temps des Romains, l'urine était récupérée et revendue aux teinturiers à qui elle servait de mordant, produit qui attaque les fibres pour que les couleurs s'y fixent mieux. Pour la collecter et gagner des sous avec, l'empereur Vespasien installa des urinoirs et déclara "l'argent n'a pas d'odeur".

 

PAGES SUIVANTES :
- "Comment s'installer ?"
- "La pratique des toilettes sèches"

• • • • • • • • • • • • • • • • • •

• • • • • • • • • • • • • • • • • •
ARTICLES EN RELATION :
- "L'eau, indispensable à la vie". Cliquer ici.
- "Les enjeux de l'or bleu". Cliquer ici.
- "La potabilisation et la vitalisation de l'eau". Cliquer ici.
- "L'assainissement naturel, la phyto-épuration". Cliquer ici.
- "La récupération de l'eau de pluie". Cliquer ici.
• • • • • • • • • • • • • • • • • •



 
Advertisement
Advertisement
Top