Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

terrass01.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 19325144
Potabilisation de l'eau domestique

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
DES TUYAUTERIES DE QUALITÉ

Il ne suffit pas que l'eau soit bien traitée. Les canalisations elles-mêmes libèrent des métaux lourds ou des traces de substances toxiques incluses dans leur composition. Par leur composition chimique même, certains tuyaux polluent donc l'eau qu'ils transportent et le choix de bonnes canalisations est un atout pour disposer réellement d'une eau de qualité.

Les anciennes canalisations étaient souvent en plomb, facile à travailler. Dans les pays où elles sont interdites depuis longtemps, il reste malgré tout de grandes quantités de canalisations vétustes en plomb. C'est un métal très toxique, même à dose infime, et la première chose à faire dans une maison équipée de tuyauteries en plomb est de les démonter et de les remplacer au plus tôt. On peut les déceler par leur couleur gris argent et en les tapotant : leur son est mat et sourd. De plus, elles ne comportent pas de coudes rajoutés, les tuyaux étant coudés à chaud. Les canalisations en amiante-ciment ne sont plus employées non plus car elles laissent des fibres se détacher et on y relève des millions de fibres par litre d'eau, soupçonnées de provoquer des cancers.

Les tuyauteries en cuivre sont financièrement accessibles mais elles perdent des ions métal nocifs, en particulier lorsque de l'eau tiède stagne dans les tuyaux, ce qui est le cas quand un robinet est éloigné du chauffe-eau. Les bébés peuvent en souffrir car ils ne savent pas encore éliminer le cuivre par la bile. Il vaut donc mieux, le matin, utiliser les premiers litres d'eau pour laver quelque chose que pour préparer un biberon ou un café. Les tuyaux de cuivre ne doivent pas être soudés avec un produit à base de plomb car des phénomènes d'électrolyse peuvent corroder les soudures et dégager des quantités non négligeables de plomb.

Ces problèmes d'électrolyse apparaissent dès que des métaux différents se côtoient. Les soudures sont principalement responsables de ces phénomènes de corrosion par électrolyse. Le contact de l'acier galvanisé et du cuivre favorise le dégagement de zinc ou de cadmium, par exemple. Pour le montage d'un cumulus, il est recommandé d'utiliser des manchons diélectriques entre le tuyau de cuivre de la canalisation et l'appareil. Ce sont des raccords simples qui relient les canalisations en les empêchant de se toucher directement.

On peut souhaiter éviter ces problèmes de corrosion des métaux lourds en utilisant des tuyaux de matières synthétiques. Ceux en polyéthylène sont assez intéressants du point de vue sanitaire, et surtout au plan écologique parce qu'issus du recyclage. Hélas, ils ne sont pas très résistants et supportent mal la chaleur et de fortes pressions. Enfin, tout dépend. Le polyéthylène normal, tuyaux noirs rayés de jaune, permet l'adduction d'eau froide sans difficulté. Plus solide, le polyéthylène réticulé, bleu clair ou rose, permet des canalisations fiables, résistantes à la chaleur, mais qui n'aiment pas la lumière du soleil et devront donc en être protégées. Les tuyaux de polyéthylène réticulé sont employés dans l'installation des chauffages à eau chaude par le sol et ce sont les parties découvertes et exposées à la lumière qui se détériorent le plus vite.

Les canalisations de PVC, elles, sont économiques à première vue et faciles à mettre en œuvre, mais nous avons vu que la présence de traces de chlorure de vinyle est néfaste à la santé, une installation d'osmose inverse pouvant, il est vrai, corriger ce défaut. Les tuyaux de Pvc sont fabriqués par la pétrochimie et ont un mauvais bilan écologique. Leur consommation en énergie grise est de 26.600 kilowatts-heure par mètre cube, 8 fois plus que pour le grès qui n'en consomme que 3.250. Leur élimination pose également des problèmes et leur fiabilité n'est pas formidable : le Pvc devient friable avec le gel et son étanchéité commence à se dégrader au bout d'une trentaine d'années en terre, une dizaine seulement au soleil.

Les canalisations d'amenée d'eau les plus sûres sont en grès, en terre cuite ou bien en acier inoxydable avec embouts vissés. Il n'y a guère que leur prix qui fasse hésiter mais, en matière d'eau, on peut vouloir une qualité maximale. La famille entière est concernée et ceci pour toutes les années passées dans la maison. Il s'agit donc d'une précaution de base pour un habitat réellement sain.
 
 
PAGES SUIVANTES :
- "Éviter les risques infectieux"
- "Pour bien boire l'eau"
 

• • • • • • • • • • • • • • • • • •
ARTICLES EN RELATION :
- "Economiser l'eau d'abord "
- "La récupération de l'eau de pluie "
- "L'assainissement "
- "Les toilettes sèches "
- "La phyto-épuration et autres systèmes "
- "L'eau : ressource vitale en danger "
- "Les enjeux de l'or bleu "
• • • • • • • • • • • • • • • • • •




 
 
Advertisement
Top