Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

1portecolzo.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 19003476
Potabilisation de l'eau domestique

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
L'OSMOSE INVERSE

Ce procédé très technologique a été mis au point récemment et permet des applications aussi spécifiques que le dessalement de l'eau de mer, la dialyse rénale et la remise en usage de l'eau de lavage et des urines produites par les spationautes dans leurs capsules. L'osmose inverse est la faculté pour les molécules d'eau de traverser des membranes capables de retenir tout le reste, y compris les éléments dissous. La porosité de ces membranes va du millième au dix millième de micron et elles retiennent aussi bien les bactéries et virus que les nitrates, tous les métaux lourds, les pesticides, les traces de Pvc, les substances radioactives, etc. L'eau obtenue grâce à l'installation d'un osmoseur juste avant le robinet est non seulement propre mais ses qualités physiques sont améliorées et elle présente d'excellentes potentialités biologiques. Elle est donc recommandable pour la boisson et pour la cuisson des aliments, qui garderont toute leur saveur et leur croquant, mais aussi pour les lavages, les aquariums, les plantes, les animaux domestiques, etc.

Un problème toutefois, l'osmose inverse gaspille une certaine quantité d'eau qui est simplement rejetée. Le rendement moyen des osmoseurs est de 30%, ce qui veut dire que, pour obtenir 10 litres d'eau osmosée, le compteur va débiter 30 litres, plus ou moins selon le modèle d'osmoseur. Avec une pompe, le rendement atteint 50%. Malgré l'amélioration permanente des membranes, il reste important de produire l'eau osmosée au moment où le débit sert à d'autres applications comme les toilettes, vaisselles et lavages. L'eau osmosée sera stockée dans un petit réservoir pour être bue rapidement et éviter le risque potentiel de contamination. Ou bien à l'inverse, il faut prévoir un stockage de l'eau rejetée lorsqu'on en prélève à l'osmoseur. En fait, cela dépend de l'appareil utilisé. Certains sont équipés de pompes qui augmentent beaucoup leur rendement, d'autres sont un peu moins fins et laissent passer un filet d'eau suffisant, sans perte inutile. Bien se renseigner sur ce sujet de façon à prévoir les espaces et aménagements nécessaires à une utilisation confortable.

Les osmoseurs déminéralisent l'eau presque totalement, à 97%, m'a-t-on précisé, un problème qui reste négligeable, vu la charge minérale des fruits et légumes, des plats préparés et de l'eau du robinet consommée ailleurs. Nous serions tous plutôt saturés en sels divers, d'où l'hypertension. Utiliser un osmoseur ne peut qu'améliorer notre santé à tous. Toutefois, si l'on ne mange que les produits de son potager arrosé à l'eau de pluie et que l'on ne boit et cuit qu'à l'eau osmosée, des carences minérales peuvent survenir à long terme avec des conséquences sur des personnes fragiles ou faisant un régime. Mais bon, personne ne consomme vraiment des aliments exempts de minéraux et il n'y a en principe aucune crainte à avoir. Par contre, l'osmose redonne à l'eau du robinet des qualités de vitalisme que les traitements lui ont fait perdre. Une forte résistivité, en particulier, est totalement retrouvée.

Un osmoseur coûte dans les deux cents euros, mais il évite l'achat d'eau en bouteilles et s'amortit donc rapidement. Il reste le plus efficace contre toutes les pollutions et, avec un bon équipement, son usage n'est pas contraignant.
 
 
 
 
PAGES SUIVANTES :
- "Des tuyauteries de qualité"
- "Éviter les risques infectieux"
- "Pour bien boire l'eau"
 
• • • • • • • • • • • • • • • • • •
ARTICLES EN RELATION :
- "Economiser l'eau d'abord "
- "La récupération de l'eau de pluie "
- "L'assainissement "
- "Les toilettes sèches "
- "La phyto-épuration et autres systèmes "
- "L'eau : ressource vitale en danger "
- "Les enjeux de l'or bleu "
• • • • • • • • • • • • • • • • • •




 
 
Advertisement
Top