Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

ossat02.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 19003428
L'eau : ressource vitale en danger

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
LES MÉTAUX, MINÉRAUX ET PRODUITS CHIMIQUES

Les métaux tels que l'aluminium, le mercure, le cadmium, le plomb, le manganèse, le fer, le cuivre, le zinc, le chrome, le nickel et quelques autres sont recherchés à l'analyse avant distribution car ils sont néfastes à notre santé. Leur élimination pose des problèmes insolubles, c'est le cas de le dire, et la meilleure façon de s'en prémunir serait d'éviter d'en produire tant. Des progrès importants ont été faits par les industriels. Ainsi, dans le bassin Adour-Garonne, les rejets toxiques ont diminué de 23% entre 1975 et 1990, puis de 53% entre 1991 et 1998, ce qui montre l'effort fourni. Les tanneries, les usines de pâte à papier, l'industrie pétrolière et d'autres se sont pliées à une réglementation de plus en plus stricte. Pour le consommateur, certaines habitudes sont à changer pour ne pas s'exposer aux produits toxiques.


CADMIUM
Le cadmium se fixe dans les reins dont il peut perturber l'activité. En un siècle, la concentration moyenne de ce métal dans le rein des Européens a été multipliée par 50. On le soupçonne de faire augmenter la tension artérielle. Aucun procédé ne peut l'éliminer de l'eau de distribution mais l'utilisation de filtres ou d'un osmoseur à la maison corrigera ce défaut.

ALUMINIUM
L'aluminium provient de pollutions industrielles mais aussi du traitement de l'eau lui-même dans lequel, sous forme de sulfate, il sert à précipiter certains minéraux et des matières organiques. En principe, il n'en reste pas trace et, si tel était le cas, l'eau aurait une couleur désagréable. Si l'aluminium est en excès important, comme cela s'est déjà produit accidentellement, on peut voir les cheveux virer au vert au lavage et les choux-fleurs noircir. Par l'eau du robinet, l'aluminium peut se fixer dans les os et sur les liaisons nerveuses provoquant un risque accru d'ostéoporose et surtout de maladie d'Alzheimer. La présence d'aluminium est favorisée par une eau douce, les chauffe-eau équipés d'une résistance électrique, l'utilisation de cafetières électriques en aluminium et la consommation excessive de thé, une boisson qui en concentre beaucoup.

MERCURE
Célèbre pour les dégâts qu'il a commis à Minamata au Japon où 41 adultes sont morts intoxiqués, tandis qu'une trentaine d'enfants naissaient malformés, le mercure, lui, se fixe dans les reins et les graisses, particulièrement celles du cerveau et de la moelle épinière, entraînant irritabilité, cauchemars, insomnies, pertes de mémoire, dépressions, débilité. Il est rare qu'une intoxication au mercure puisse survenir avec l'eau d'adduction. Par contre, la consommation de poissons ou de coquillages de mer constitue un risque, puisque le mercure organique se concentre au long de la chaîne alimentaire. Décidément, pour manger du poisson, il faut être un peu kamikaze. Le mercure est difficile à éviter car on le trouve sous différentes formes, y compris volatiles ou organiques, et sa dispersion se fait aussi bien dans l'air que dans les lacs et les rivières. Malheureusement, nous utilisons énormément d'objets dans lesquels le mercure est présent : les thermomètres, les ampoules et tubes fluorescents, certains produits pharmaceutiques ou de lavage, et bien sûr les piles boutons, très nocives, que l'on retrouve en masse dans les décharges. L'une des sources les plus importantes de diffusion de mercure dans l'atmosphère est la crémation des morts portant des amalgames dentaires, un problème que l'on commence seulement à prendre en compte. La question de l'intoxication par les plombages dentaire est débattue puisqu'il est vrai qu'au bout d'un certain temps la teneur en mercure de nos amalgames a baissé fortement et qu'il a donc été dissout par la salive pour être très certainement avalé.

PLOMB
Le plomb fait peur. On en connaît les conséquences, le saturnisme, que nous craignons depuis longtemps, puisqu'on lui attribue la décadence de Rome. Ce n'est sans doute pas un hasard si, aux États-Unis, les teneurs en plomb admises dans l'eau de boisson sont 100 fois inférieures à celles que nous tolérons en France. Pourtant, notre réseau de distribution est vieillot en de nombreux endroits, immeubles anciens, centres villes peu rénovés, et il présente une assez forte proportion de canalisations ou de cuves en plomb. Le laiton lui-même, employé de façon courante, est un alliage comportant du plomb. Si l'eau est douce, comme pour tous les métaux, elle corrodera les canalisations et emportera ce plomb. Si, en plus, l'eau est bouillie pour la tisane ou la cuisson des aliments, elle concentrera les polluants. Dans ce sens, la cuisson vapeur présente l'avantage d'employer moins d'eau. Où que l'on habite, il est important de laisser couler le robinet une ou deux minutes chaque matin au lever et au retour des vacances. De même, on déconseille de conserver des vins ou liqueurs dans des carafes en cristal car plus le cristal est beau, plus il contient du plomb qui se dissout facilement dans les liquides forts. Le cristal a fait la fortune de la ville de Baccarat dans les Vosges en même temps qu'il précipitait une partie des familles royales européennes dans la dégénérescence. Le plomb se fixe surtout dans le squelette mais 5 ou 6% vont provoquer des lésions irréversibles dans tous les organes vitaux, particulièrement sur les fœtus, et déclencher des symptômes potentiellement létaux, comme les anémies, les pertes de mémoire et la faiblesse aux tests psychotechniques, la stérilité masculine, les maladies rénales et cardiaques, les grossesses difficiles, etc. Même si vous ne vivez pas dans une commune dont les canalisations sont vieilles, l'eau de distribution peut être contaminée à la source, puisque le plomb, vieil additif anti-détonant des carburants automobiles, s'est répandu partout dans la nature. Huit mille tonnes par an dans notre pays à la fin des années 80 et ce drame a commencé dès le début de l'automobile. On estime que cela représente actuellement au bord des grandes routes de 200 à 300 kilos de plomb au kilomètre… Heureusement, les mesures qui ont été prises dans tous les pays pour réduire ces émissions sont efficaces et la diminution de la teneur en plomb de notre atmosphère, décelable dans les glaces polaires, montre pour la première fois l'efficacité de mesures environnementales. En même temps que nous, les pigeons des villes vont retrouver leur santé.

AMIANTE-CIMENT
Des canalisations d'adduction posées en France ont été fabriquées en amiante-ciment et il faut s'en méfier car elles dispersent des fibres d'amiante en grande quantité, plusieurs dizaines de millions par litre. Ces fibres sont suspectées d'irritation du système digestif et même de cancers. Des filtres en amiante pour la clarification du vin ont été également très employés. Les maladies liées à l'amiante mettent 20 à 40 ans pour se déclarer et on ne peut lui imputer des pathologies par ingestion avec certitude. L'amiante semble plus dangereux dans l'air mais, ceci dit, le temps passe et… on a déjà connu ça.

PVC
Aujourd'hui, les canalisations les plus utilisées sont en PVC, le chlorure de polyvinyle, plastique résistant d'origine pétrochimique. Or, selon sa qualité, des traces de chlorure de vinyle peuvent se diffuser dans l'eau et des études ont corrélé les excès de ce produit chimique avec des tumeurs du foie mais aussi du cerveau ou des poumons. Il n'y a pas grand risque de détérioration de la santé avec des canalisations en Pvc de bonne qualité, mais le chlorure de vinyle est également ingéré, en plus grandes quantités encore, par l'intermédiaire des bouteilles d'eau ou d'huile en plastique. Notons que ce polluant est libéré constamment dans la bouteille. Il est donc déconseillé de conserver longtemps des liquides ainsi conditionnés. Le chlore, encore !

POURTANT UNE BONNE SOLUTION EXISTE, LE GRÈS
Il existe heureusement des canalisation en grès, les plus saines, les plus durables et aussi les plus acceptables au plan écologique.

FLUOR
Le thé est également très riche en fluor, comme les dattes et les eaux naturelles de certaines régions, mais la plus forte absorption de fluor vient de la consommation de poissons. Si l'on a pu montrer qu'un peu de fluor est favorable à la calcification, il faut savoir que l'excès de fluor a l'effet inverse. Remplaçant alors le calcium, il peut rendre les dents foncées et fragiliser le squelette avec risque d'ostéoporose.

CHLORE
La chloration quasi systématique de l'eau de distribution a pour but de détruire les infections microbiennes et elle se montre efficace à cette tâche. Parfois remplacée par l'ozonisation, moins polluante, la chloration reste actuellement le principal moyen d'offrir une vraie sécurité sanitaire au public. L'apparition des systèmes d'ultrafiltration donne toutefois l'espoir d'un abandon à terme des traitements chimiques de l'eau. Car si l'on parvient à éviter les virus, bactéries et autres vilaines bébêtes, on ne peut éviter d'être intoxiqué un peu chaque jour par les sous-produits résiduels du chlore, et particulièrement le chloroforme que l'on soupçonne de provoquer des cancers du rectum et du colon, des tumeurs hépathiques et rénales, voire une intoxication dépressive du système nerveux. Le chloroforme est ingéré à petites doses et inhalé plus significativement encore sous la douche. Le total des deux peut provoquer des troubles sérieux. Ah, le chlore, le chlore, une découverte utile et dangereuse, aux deux faces bien marquées, comme la radioactivité et tout le reste.


PAGES SUIVANTES :
- "La radioactivité"
- "Boire de l'eau en bouteilles"

• • • • • • • • • • • • • • • • • •
ARTICLES EN RELATION :
- "Economiser l'or bleu "
- "La récupération de l'eau de pluie"
- "La potabilisation et la vitalisation de l'eau"
- "L'assainissement"
- "Les toilettes sèches"
- "La phyto-épuration pour tous et autres  systèmes"
- "Les enjeux de l'or bleu"
• • • • • • • • • • • • • • • • • •




 
Top