Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

1ossat4.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 19003398
Électricité

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Reprendre le problème à la base :
 
LE MOTEUR À EXPLOSION EST UNE ABSURDITÉ
 
On peut dire : “Oui, c’est facile de critiquer... Y’a ceusses qui voyent le verre à moitié plein et ceusses qui l’voyent à moitié vide ! Faut pas être négatif, le temps apporte ses progrès. Faisons confiance aux gens raisonnables et responsables, aux capacités d’intelligence...”

Oui, oui, certes. Mais à la condition que l’on y comprenne quelque chose et que l’information circule. Sinon, les erreurs peuvent durer très longtemps. Les scientifiques avaient dénoncé les dangers de l’amiante dès la fin du dix-neuvième siècle, par exemple, mais nous en avons quand même pris pour quatre-vingt ans, avec maintenant pour conséquence une bonne cinquantaine de milliers de morts par an pendant vingt ans en Europe.

Une autre erreur de base perdure : le moteur à explosion. Même Hdi ou Tdi, ça reste un moteur à explosion. Pour un watt de carburant, le moteur ne restitue que 30 pour cent en force motrice. 30%, c’est nul ! Ça veut dire que 70% de l’énergie est perdue dans la température de l’explosion (d’où circuit de refroidissement complexe, liquides polluants, pannes), ainsi que dans l’inertie des pistons, bielles et autres villebrequins (un moteur de voiture pèse ses deux cent kilos de ferraille à remuer). Bref, on achète son litre d’essence 1 euro et demie et il y a un euro qui ne sert pas à faire avancer la voiture, un euro de perdu. Technologie préhistorique.

Le moteur électrique, lui, convertit la quasi totalité (arrondie à 100%) des watts qui lui sont fournis en déplacement effectif. Du jus dans les aimants et ça tourne directement. Ça ne chauffe pas, ça ne fait que mouvoir. Quand on voit des paquebots de la taille d’immeubles de dix étages se mettrent à quai latéralement, dans de l’eau et ça résiste, tirés par deux moteurs électriques de la taille d’un couscoussier chacun, on voit bien que le moteur électrique a, lui, un excellent rendement énergétique. Tiens, c’est simple : une tondeuse thermique doit faire ses 1600 watts pour venir à bout d’une pelouse (on compte plutôt en chevaux), tandis qu’une tondeuse électrique de 700 watts fera le même boulot.

Voilà : on aurait pu économiser les deux-tiers de notre consommation énergétique globale et planétaire si l’on avait laissé de côté le moteur à explosion et développé l’usage des moteurs électriques, ainsi qu’une production d’électricité renouvelable avec stockage simple, des aérogénérateurs ou bien des turbines à vapeur d’eau produite par des panneaux solaires sous vide, par exemple. Pas de nucléaire, évidemment. On pouvait avoir des voitures propres, ne fonctionnant qu’avec des énergies douces, et on nous a servi le pire système : le moteur à explosion. À l’échelle de la planète, de la politique et des responsabilités, il s’agit là d’un crime. Mais, à l’heure actuelle, qui y pense ? Qui connaît ce scandale global ? Qui voudrait attaquer Renault ou PSA pour leurs choix technologiques dictés par Total ?

 

Image
Un cuiseur solaire
Image
De l'électricité grâce au soleil

Merci au soleil !

 


PAGES SUIVANTES :
- Pollution électrique et électro-magnétique

• • • • • • • • • • • • • • • • • •
ARTICLES EN RELATION :
- L'autonomie au photovoltaïque
• • • • • • • • • • • • • • • • • •
 


 
Top