Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

1chantstmatre.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 16603379

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ?

L'accroissement anthropique du CO2 est minime. Il y a 3.000 milliards de tonnes de CO2 stockés dans la biosphère sur Terre et ce n'est pas un poison : il constitue l'une des matières premières de la vie. Le dégagement naturel de C02 dans l'atmosphère est de 700 milliards de tonnes par an, aussitôt réabsorbés dans le cycle naissance/mort des vivants. La production humaine annuelle est de 30 milliards de tonnes, soit 4% des rejets et moins de 1% du total. Le CO2 constitue 0,008% des gazs de l'atmosphère. La vie sur terre s'est développée avec des taux de C02 jusqu'à 6 ou 700 fois plus élevés qu'aujourd'hui et, en ces temps, les arbres n'avaient d'ailleurs pas besoin de feuilles.
.
 

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ?

La température terrestre a augmenté de 0,7° durant les quarante dernières années, alors qu'elle était de 3 à 4° supérieure au Moyen-Age, lorsque la vigne poussait en Angleterre et que le Groenland était bordé de prairies. En France nous avons eu, sur les 15.000 dernières années, des ours polaires et des antilopes, des mamouths et des crocodiles.
 
Qui est le responsable ? Le soleil et ses variations. Elles ont plusieurs périodicités, dont une de 30 ans. Entre 1940 et 1970, les températures sur Terre ont baissé. Quand j'étais petit, 1966, je faisais du patin à glace sur les étangs gelés près de Paris. L'hiver 1956 fut glacial et provoqua l'appel de l'abbé Pierre. Par ailleurs, les années les plus chaudes du siècle dernier ont été 1939, 1936 et non pas les années 2000 comme le dit la télé.
 
1905 : glacé, 1935 : bien chaud, 1965 : glacé, 1995 : cuisant, 2025 : ? On a bien un cycle de 30 ans, connu de tous les astronomes, météorologues, etc. Nous retournons actuellement dans une nouvelle période de refroidissement. Mais le GIEC tripatouille les statistiques, preuve en a été faite et tous les journalistes anglo-saxons le savent bien.
 
Quant à la courbe d'Al Gore, si parlante, elle est fausse car elle ignore le décalage de 800 ans, établi dans les carottages glaciaires, qu'il y a entre l'augmentation des températures et l'accroissement du C02. En fait, cet accroissement est la conséquence et non la cause du réchauffement climatique, car, de fait, les océans chauds dégazent plus que les océans froids. Rappelons qu'Al Gore, Prix Nobel (!), est fondateur et gestionnaire de la bourse mondiale des taxes sur le carbone...
 
Top